Rapport de Bruitparif suite aux mesures de bruits en décembre 2009 dans un appartement au 5è étage, immeuble 104-112 rue des Grands Champs donnant sur le dépôt de bus à ciel ouvert Lagny dont vous trouverez ci-après les faits principaux.

 

Les sources d’évènements sonores identifiés:


1/ bruits de moteurs de bus en fonctionnement (en moyenne 200 évènements de bruits/j).

Ils sont prépondérants à partir de 22h jusqu’à 1h ( responsables entre 60 à 80% des nuisances sonores), et de 5h à 7h (responsables entre 40 à 85% des nuisances sonores).

Les niveaux de bruits sont entre 55 à 67,7 dB avec les émergences de 6,5 à 18,8 dB.

 

 

2/ activités de maintenance – bruits de chocs et de machines (en moyenne 180 évènements/j), sont prépondérants entre 7h et 16h;

 

Les niveaux sonores relevés sont entre 57 à 76 dB avec les émergences de 6,7 à 21,2 dB.

 

 

3/ freinages de bus (en moyenne 30 évènements/j).

Les niveaux sonores sont entre 58 à 71 dB avec les émergences allant de 8 à 21,9 dB ;

 

La durée par événement de freinage est entre 4 à 16 secondes.

 

 

Les durées, les plus longues, correspondant aux bruits de moteurs de bus en fonctionnement et aux activités de maintenance, peuvent aller de 5 jusqu’à 20 minutes, par événement.

 

 

Les durées cumulées de bruits de moteurs de bus en fonctionnement et de maintenance sont respectivement 6h 40minutes et 9h 30 minutes le 1er et le 2è jour d’étude.

 

 

Emergences relevées :

 

Emergence moyenne

 

 

 

Emergence maximum

 

 

 

Moteur de bus

7,1 dB (A)

 

 

 

18,8 dB (A)

 

 

 

maintenance

7,4 dB (A)

21,2 dB (A)

 

 

 

Freinage bus

 

 

 

9,2 dB (A)

 

 

 

21,9 dB (A)

 

 

Le rapport conclut que l’exploitation du centre de bus provisoire est bien responsable d’une modification importante de l’environnement sonore des riverains.

 

 

 

« Protection » phonique des riverains par la RATP

 

 

- Le matériau absorbant installé, mi-mars 2010, sur la palissade en bois : 150 ml sur la façade Ouest et 100 ml sur la façade Est du dépôt n’apporte pas d’amélioration.

Les riverains continuent d’entendre et de subir les bruits des moteurs de bus en fonctionnement, lorsqu’ils se garent, ou font des demi-tours dans la zone de retournement, lesquels provoquent, de surcroît, des vibrations et des échos dans les appartements (mêmes effets provoqués par le survol des avions et hélicoptères avec une intensité moindre).

 

 

- La proposition d’isolation phonique des fenêtres & des caissons des chambres (pour l’instant non réalisée), pour les appartements les plus exposés, n’est pas satisfaisante car elle ne réduit pas les nuisances à la source, et oblige les riverains à dormir et passer leurs temps, calfeutrés dans les chambres, quelque soit la saison & température!

 

 

- Quant à l’isolation du hangar de maintenance (dont les travaux prévus- par la RATP- pour fin juin 2010), elle sera efficace seulement si les portes du hangar restent fermées de façon systématique après les entrées et sorties des bus en maintenance.

 

Or à ce jour, les riverains constatent que les consignes d’exploitation (fermeture des portes du hangar, limitation de la vitesse inférieure à 10 km/h, interdiction des coups de frein, des klaxons, du chauffage prolongé des moteurs ou des interpellations entre chauffeurs etc.) ne sont pas respectés par le personnel intervenant dans le Centre bus provisoire.


- Etant donné que les 2 zones extrêmement bruyantes qui sont la rampe d’accès au dépôt, et la zone de retournement et de maintenance, les riverains ont demandé à la RATP de couvrir ces 2 zones.

La Ratp oppose un refus aux motifs, selon l’avis de son propre service technique:  la durée 8 à 12 mois des travaux (pour mémoire les travaux de construction du dépôt provisoire ont duré 6 mois !), la cherté de ces travaux de couverture partielle (la santé des riverains ne vaut pas le coût des travaux !), et enfin le caractère provisoire du centre (Icade prévoit la livraison du nouveau centre de bus en 2014, or les travaux de construction n’ont pas encore commencé!). Le caractère provisoire risque ….de durer pour au moins 4 ans, et tant pis pour la santé des riverains !

 

 

Compte tenu de la soi-disante cherté des travaux de couverture partielle phonique pour la RATP, et soucieux des deniers publics et de notre santé, les riverains suggèrent à la RATP, sans grand coût pour elle, de :

 

1/  déplacer les bus noctiliens dans un autre dépôt de bus fermé ;

2/  remplacer les bus du dépôt provisoire à ciel ouvert par les bus de nouvelle génération, moins bruyants et moins polluants (les bus bruyants seront plus à leurs places dans un centre fermé) ;

3/ fermer à clef  le hangar de maintenance de 22h à 7h en semaine, et pendant toute la journée du samedi, et du dimanche.

 

Ces 3 mesures non coûteuses pour la RATP pourraient peut-être contribuer à diminuer fortement les nuisances sonores à la source, et permettraient aux riverains de ne plus voir leurs sommeils perturbés.

 

Nous attendons toujours des mesures concrètes de la RATP, de la Mairie de Paris, de la préfecture et du gouvernement sur les nuisances sonores (prouvées par l’étude Bruitparif) que subissent les riverains du seul dépôt de bus à ciel ouvert à Paris.

 

Vous trouverez l’étude Bruitparif  dans son intégralité  ici .

 

P1410237

Rampe d'accès au dépôt provisoire au pied des 105 cours de Vincennes, 7/9 et 11/13 bd Davout


Paperblog